Skip to main content
Read page text

Page Text

JUILLET 2007– L E M ONDE diplomatique

2

COURRIER DES LECTEURS

COURRIER DES LECTEURS

Francophonie

Réagissant à l’article de Tahar Ben Jelloun (Le Monde diplomatique de mai), M. Francois Mainguy s’interroge:

Quelle est donc cette manie que seuls les Français-et-ceux-qui-parlent-la-mêmelangue-qu’eux (j’écris ainsi pour «simplifier», n’est-ce pas, pour ne surtout pas dire «francophones», vocable si néocolonialiste et méprisant...) ont pour l’autoflagellation, la négation de ce qu’ils sont, de ce qu’ils ont peiné à être et à défendre lors des «années maudites»?

Je me présente, François M., né entre Saint-Germain-des-Prés et Saint-Sulpice, de souche multimillénairement gauloise, bretonne et normande... ayant-acquis-la-languefrançaise-en-partage-avec-tous-les-gens-quiparlent-et-écrivent-le-français (pour faire simple...), ayant beaucoup voyagé dans son enfance et sa vie de jeune adulte – notamment dans quelques pays... parlant-et-lisantanglais (pour ne surtout pas dire «anglophones», n’est-ce pas), déclare haut et fort que puisque l’immense majorité des habitants d’Amérique latine s’exprimant en espagnol sont dits «hispanophones», à la grosse exception près du Brésil, dont les habitants parlent surtout portugais et sont appelés «lusophones», que par ailleurs – à part votre excellent confrère Salman Rushdie –, dans les différents pays des cinq continents où l’on parle, lit et écrit en anglais, il est d’usage de les considérer «anglophones», j’affirme sur l’honneur ne pas me reconnaître dans la «bouilliphonie» que de très «instruits» personnages prônent sous le nom de littérature-monde et me proclamer tout simplement francophone!

Je crois, Messieurs, que vous vous trompez de cible et que renier une appellation, une culture et une philosophie communes entre parlant-et-écrivant-français est le meilleur moyen de se jeter dans la gueule du vampire «globish», qui est la négation de la diversité culturelle, aussi impérativement nécessaire que la diversité culturale.

Juin 1967

M.Patrick Gillard nous fait part de son «sentiment de malaise» à la lecture de l’article «Erreurs tactiques, choc de stratégies» paru dans notre dossier relatif à la guerre de juin 1967 au Proche-Orient:

Pourquoi cette étude, au demeurant bien documentée et équilibrée, passe-t-elle sous

silence les diverses initiatives diplomatiques qui ont impliqué l’Egypte fin mai et début juin 1967? Fin mai, U Thant, le secrétaire général des Nations unies, s’est personnellement rendu au Caire pour arbitrer la crise. Il voulait gagner du temps et réduire la tension. L’Egypte accepta le principe d’un moratoire de deux semaines dans le détroit de Tiran; Israël, non. Les Etats-Unis ont aussi essayé de jouer les médiateurs. Leurs envoyés seraient également parvenus à une solution de sortie de crise. Nasser avait de fait accepté l’arbitrage du conflit relatif au détroit de Tiran par la Cour internationale de justice. Et, fait capital connu par Israël, Nasser avait décidé d’envoyer son vice-président le 7juin à Washington afin d’y examiner les modalités d’un règlement diplomatique, une réunion qui ne s’est jamais tenue puisque l’armée israélienne a attaqué, par surprise, le 5 juin au matin.

Ces faits ne nuancent-ils pas l’allégation d’Henry Laurens selon laquelle «Le Caire rejette toutes les initiatives de solution politique qui comprendraient la reprise de la navigation israélienne dans le golfe d’Akaba»? Leur simple mention ne rééquilibre-t-elle pas la «responsabilité partagée» entre les différents protagonistes?

Télévision

Régis Faucon, cité par Marc Endeweld dans l’article intitulé «Des chaînes “tout info” bien peu dérangeantes» – qu’il qualifie de «bon papier» – paru dans Le Monde diplomatique de juin, souhaite apporter les précisions suivantes:

Le seul propos que m’attribue l’auteur est: «France 24, c’est des EVN[images de la banque d’échanges Eurovision News] commentées par des gamins qui ne connaissent même pas les gens dont ils parlent, c’est du “rewriting” de dépêches.»Incomplète et sortie de son contexte, cette citation ne reflète pas ma pensée. Outre qu’elle n’est pas très charitable pour de jeunes journalistes qui démarrent dans la profession et qui ne sont ni meilleurs ni moins bons que leurs confrères des autres chaînes, là n’est pas le problème de France 24. A côté de cette armée de petites mains sans lesquelles aucune rédaction ne peut fonctionner, et en complément du réseau de correspondants à l’étranger, une chaîne à vocation internationale digne de ce nom se doit d’avoir un noyau dur de spécialistes reconnus, seuls capables de décrypter à chaud et de replacer

Les éditions internationales du «Monde diplomatique»

Afrique du Sud.Supplément au magazine Die Vrye Afrikaan.

Allemagne. Supplément mensuel au quotidien die tageszeitung.

Arabie saoudite. Supplément mensuel au quotidien Al-Riyadh.

Argentine.Mensuel édité par Capital intelectual.

Bahreïn. Supplément au quotidien Al-Waqt.

Bulgarie. Mensuel publié par l’association des Amis du Monde diplomatique.

Chili. Mensuel publié par la société Aún Creemos en los Sueños.

Chine. Avec l’hebdomadaire Ming Pao Weekly(Hongkong).

Colombie. Mensuel publié par Colombia Tebeo Comunicaciones.

Corée du Sud. Mensuel publié par la société Le Monde Corea.

Croatie.Mensuel édité par la société Masmedia.

Egypte. Supplément au quotidien AlAkhbar.

Emirats arabes unis.Supplément au quotidien Al-Khaleej.

Espagne. Mensuel édité par Ediciones Cybermonde.

Finlande. Trimestriel édité par le journal Voima.

Grèce. Supplément hebdomadaire au quotidien Eleftherotypia.

Hongrie.Mensuel publié par la société LMD Hungary.

Inde. Avec le mensuel Hard News (en anglais).

Iran. Supplément mensuel à la revue Sedaye Edalat.

Italie. Supplément mensuel au quotidien il manifesto.

Koweït. Supplément mensuel au quotidien Al-Qabas.

Luxembourg. Supplément mensuel au quotidien tageblatt.

Maroc. Supplément mensuel à l’hebdomadaire Al-Sahifa-Le Journal.

Monde anglophone. Mensuel indépendant, servi sur abonnement.

Norvège. Mensuel édité par l’association Diplo AS.

Pérou.Supplément réalisé par Altermundo Comunicaciones SAC.

Pologne. Mensuel publié par les éditions Livre et presse.

Porto Rico. Supplément à l’hebdomadaire Claridad.

Portugal. Mensuel indépendant.

Qatar.Supplément au quotidien Al-Watan.

Roumanie.Mensuel édité par l’association Dans le même bateau.

Russie. Supplément au bihebdomadaire Novaya Gazeta.

Serbie.Supplément à l’hebdomadaire Nin.

Slovénie. Mensuel édité par la société Novinarski Klub.

Suisse.Supplément mensuel (en allemand) à l’hebdomadaire WochenZeitung.

Le tirage du Monde diplomatique et de ses 35 éditions internationales imprimées dépasse 1,9 million d’exemplaires. S’y ajoutent 33 éditions en ligne. Pour plus d’informations,consulter :www.monde-diplomatique.fr/int

dans son contexte une actualité étrangère de plus en plus complexe. Ces spécialistes-là existent, dans l’audiovisuel privé ou public, mais, à de très rares exceptions près, ils ont été écartés d’une rédaction dont le casting s’est fait prioritairement en fonction des sensibilités politiques et des affinités personnelles. Du même coup, le beau slogan de France 24 «Au-delà de l’info» relève davantage de la publicité mensongère.

Turquie

L’éditorial d’Ignacio Ramonet «Une élection décisive» (Le Monde diplomatique de mai) a inspiré à M. Bernard Kennedy les réflexions suivantes:

Vous avez décidé ce qu’il faut [pour la Turquie] sans rechercher ce qui se passe. (...). Quelques jalons pour vos recherches: pourquoi les grandes démonstrations républicaines, et pourquoi les femmes sontelles à leur tête? Qui constitue l’AKP [Parti de la justice et du développement du premier ministre Recep Tayyip Erdogan]? Pour qui (extérieurement et intérieurement) gouverne-t-il? Est-ce qu’il représente le peuple? Est-il démocrate, honnête, laïque? D’où vient son argent? Qu’est-ce qu’il a vraiment fait pour la démocratie, la justice sociale, le pluralisme? Pourquoi a-t-on élu l’AKP en 2002

et est-ce qu’il a répondu aux demandes de son électorat? Combien de ses députés échappent à la justice à cause de leur immunité parlementaire? (...) En Turquie, qui demande une société moderne et un système doté de règles, et qui veut l’arbitraire? Pourquoi les médias occidentaux aiment-ils l’AKP? (...) Quel parti politique a voulu aider les Américains dans l’invasion de l’Irak? Pourquoi est-ce que les Turcs ont tendance à désespérer de l’Union européenne et à réclamer un Etatnation? Quelles sont les origines de la crise économique qui a mené l’AKP au pouvoir? D’ailleurs, depuis 1950, qui est au pouvoir en Turquie? L’établissement laïque ou les partis conservateurs? (...)

Féminisation

M. Daniel Paoli estime que le compte rendu de lecture «Des magistrats saisis par le doute» (Le Monde diplomatique d’avril) féminise abusivement les titres professionnels:

J’ai (...) été choqué par l’emploi du barbarisme «professeure (sic)». En effet, le terme «professeur» est du genre non marqué en français et ne doit donc pas être féminisé. On parle d’«un» professeur même s’il s’agit d’une femme, tout comme on parle d’«une» recrue ou

d’«une» personne même s’il s’agit d’un homme. La phrase en question aurait donc dû s’écrire comme suit: «Mireille Delmas-Marty, professeur au Collège de France, nous livre sous le titre La Refondation des pouvoirs le troisième volume de sa série sur “Les forces imaginantes du droit”. »

L’Académie française, qui est l’institution officielle chargée de définir le bon usage, a clairement condamné ces féminisations absurdes: «Il convient tout d’abord de rappeler que les seuls féminins français en -eure (prieure, supérieure...) sont ceux qui proviennent de comparatifs latins en -or. Aussi faut-il éviter absolument des néologismes tels que professeure, ingénieure, auteure, docteure, proviseure, procureure, rapporteure, réviseure, etc. Certaines formes, parfois rencontrées, sont d’autant plus absurdes que les féminins réguliers correspondants sont parfaitement attestés. Ainsi chercheure à la place de chercheuse, instituteure à la place d’institutrice. On se gardera de même d’user de néologismes comme agente, cheffe, maîtresse de conférences, écrivaine, autrice... L’oreille autant que l’intelligence grammaticale devraient prévenir contre de telles aberrations lexicales. »Voir le site www.academie-francaise.fr/actualites/feminisation.asp

Colloques et rencontres

BERBÈRES. – L’exposition «Ideqqi, art de femmes berbères» se tiendra jusqu’au 16 septembre au Musée du quai Branly, 37, quai Branly, Paris 7 e . (www.quaibranly.fr/index.php? id=accueil)

RADIO LIBRE. – Pour son quinzième anniversaire, Fréquence Paris Plurielle (106.3) organise un festival de soutien, du 5 au 7juillet, à la salle de concert Ligne 13, 12, place de la Résistance-et-de-la-Déportation, Saint-Denis (93). Débats (de 18 heures à 20 heures), concerts (de 20h30 à minuit). (Tél : 01-40-05-06-01 ; rffp@wanadoo.fr)

FESTIVAL. – Lieu de métissage culturel, les «Nuits atypiques» s’ouvrent pour la seizième fois sur le monde en prônant la recherche de l’Autre et le débat par le cinéma, la musique, le théâtre et la littérature, avec pour devise: «Pas d’ici sans ailleurs». Rencontre-débat avec l’écrivain chilien Luis Sepúlveda, film sur le Chili (Héros fragiles, d’Emilio Pacull), concert, adaptations théâtrales par le Burloco Théâtre, etc. Du 26 au 29 juillet, à Langon (33). (Tél. : 05-57-98-08-45; info@nuitsatypiques.org)

VIVRE C’EST LUTTER! – La compagnie Jolie Môme présente «La Belle Rouge», un festival tout aussi ludique qu’engagé, où musique rime avec politique. Au programme, théâtre, musique, cinéma, chansons, débats parmi lesquels «Les contestataires face aux médias», avec Pierre Rimbert (Le Plan B)et Aline Pailler (Acrimed). Du 27 au 29 juillet, à Saint-Amant-RocheSavine (63). (Renseignements: 01-49-98-3920ou 06-83-59-80-11; www.cie-joliemome.org)

MONDE SOLIDAIRE. – Du 24 au 28 août se tiendra l’université d’été d’Attac, sur le thème: «Pour construire un monde solidaire, écologique et démocratique». A l’université du Mirail de Toulouse. (Renseignements, inscription et programme: www.france.attac.org/ spip.php?article7077)

Avec Le Monde diplomatique

ARMÉNIE. – Le 1 er juillet, à 11h15, dans le cadre du cycle «Diplo ciné», projection du documentaire Nous avons bu la même eaude Serge Avédikian, suivie d’un débat avec l’auteur et Robert Guédiguian animé par Dominique Vidal. Cinéma Les Trois Luxembourg, 67, rue Monsieur-le-Prince, Paris 6 e . Tarif unique: 5,50euros. (Tél.: 08-92-68-93-25.)

ÉDUCATION POPULAIRE. – Organisé par les quatre comités locaux d’Attac du Vaucluse, «Les chemins de la découverte» allient culture et citoyenneté, et proposent des ateliers artistiques et des rencontres avec des élus et artistes autour du thème: «Comment déconstruire le discours néolibéral ?». A noter, parmi les cinquante ateliers et débats-forums, celui du lundi 9 au matin intitulé «La révolution bolivarienne: un espoir pour l’Amérique latine», et celui du mercredi 11 après-midi sur le libre-échange et le protectionnisme. Avec, notamment, Bernard Cassen, Maurice Lemoine et Ignacio Ramonet. Du 8 au 12juillet, au Festival d’Avignon. (Tél. : 04-9003-12-81 ou 06-86-56-81-72; www.local. attac.org/84)

R ECTIFICATIF

Dans l’article de Meron Rapoport, «Comment l’occupation a transformé Israël» (Le Monde diplomatique de juin), le nombre de Palestiniens abattus le 25 février 1994 au sein de la mosquée d’Abraham, dans le caveau des Patriarches, à Hébron, par le colon Baruch Goldstein, est de vingt-neuf et non de trenteneuf. Par ailleurs, vingt-six Palestiniens furent tués par l’armée israélienne en Cisjordanie et à Gaza au cours des émeutes qui suivirent ce massacre.

Vient de paraître

Claude Julien a dirigé, de 1973 à 1990, Le Monde diplomatique. Une première édition du Devoir d’irrespecta été publiée en 1979. A travers une sélection d’articles, cette réédition, revue et augmentée, rend compte d’une période de l’histoire contemporaine qui va de la fin de la guerre du Vietnam à la chute du mur de Berlin.

HB ÉDITIONS

6, rue Saint-Mary, BP 49 04301 Forcalquier Cedex hb-editions@wanadoo.fr www.hb-editions.com

http://boutique.monde-diplomatique.fr

P RÉCISION

La publication spécialisée CenterWatch nous signale que son rapport cité par Sonia Shah («Médicaments du Nord testés sur les pauvres du Sud», Le Monde diplomatiquede mai) ne reprend pas à son compte la phrase «les Chinois ne sont pas aussi émancipés que les Américains. Ils acceptent volontiers de se transformer en cobayes humains», citation d’un industriel du secteur.

Edité par la SA Le Monde diplomatique Société anonyme avec directoire et conseil de surveillance Actionnaires : SA Le Monde, Association Gunter Holzmann, Association Les Amis du Monde diplomatique

Directoire Ignacio RAMONET, président, directeur de la publication (secrétariat: 01-53-94-96-05) Bernard CASSEN, directeur général (secrétariat: 01-53-94-96-07) Bruno LOMBARD (secrétariat: 01-53-94-96-01)

Rédaction 1, avenue Stephen-Pichon, 75013 Paris Tél. : 01-53-94-96-01 – Télécopieur : 01-53-94-96-26 Courriel : secretariat@monde-diplomatique.fr Site Internet : www.monde-diplomatique.fr

Directeur de la rédaction : Ignacio RAMONET (9616)

Rédacteur en chef : Maurice LEMOINE(9612) Rédacteurs en chef adjoints : Martine BULARD(9604), Serge HALIMI (9609), Anne-Cécile ROBERT (9624)

Rédaction : Bernard CASSEN (9606), Alain GRESH (9608), Philippe RIVIÈRE (9618), Dominique VIDAL (9621)

Conception artistique : Alice BARZILAY (9602), Maria IERARDI (9610) (avec la collaboration d’Isabelle VITTORI pour l’iconographie) Mise en pages et photogravure : Jérôme GRILLIÈRE (9614), Didier ROY (9611)

Correction : Pascal BEDOS (9627), Xavier MONTHÉARD (9603)

Cartographie: Philippe REKACEWICZ

Site Internet : Mona CHOLLET (9679), Peggy PIERROT (9620) Documentation : Olivier PIRONET (9615) Secrétariat général (9601, 9607) : Sophie DURAND (9607), Joseline FLEURY(9605), Marie-Laure GUÉGUEN, Monique SALOMÉ (9601)

Fondateur : Hubert BEUVE-MÉRY Anciens directeurs : François HONTI (1954-1972), Claude JULIEN (1973-1990)

Conseil de surveillance: Jean-Marie COLOMBANI, président; Alain GRESH, vice-président

Publicité : Agnès FRIEZ (01-57-28-39-41) et Gwenaëlle DENIS (01-57-28-39-34) Secrétariat : Dominique AYMARD (01-57-28-39-66) Télécopieur : 01-57-28-21-83

Diffusion, mercatique: Brigitte BILLIARD, Sabine GUDE-TALBOT, Pascale LATOUR, Marie-Dominique RENAUD

Relations marchands de journaux (numéros verts): Diffuseurs Paris: 0805 050 147 Dépositaires banlieue/province: 0805 050 146

Service relation abonnés

● Changements d’adresse : 0825 022 021 (0,15 € /min) – www.monde-diplomatique.fr ● Autres renseignements : 0825 000 778 (0,15 € /min)

Abonnements en Suisse: (0041) 22 860 84 01 Courriel: abonne@edigroup.ch Abonnements en Belgique: (0032) 70 233 304 Courriel: abobelgique@edigroup.org Abonnements aux Etats-Unis et au Canada: (514) 355 3333 Courriel: expsmag@expressmag.com

Reproduction interdite de tous articles, sauf accord avec l’administration © ADAGP, Paris, 2007, pour les œuvres de ses adhérents

Le Monde diplomatique est imprimé sur papier recyclé.

Skip to main content