Skip to main content
Read page text

Page Text

4

BRÈVES AFRICAN BANKER JUIN - JUILLET - AOÛT 2018

Nominations & Agenda

Par Laurent Soucaille

Younes El Masloumi, vient de rejoindre la BMICE (Banque maghrébine d’investissement et du commerce extérieur) en tant que responsable du pôle opérations en charge des financements structurés et du commerce extérieur. Le nouveau responsable a une longue expérience dans la banque en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale ; il a ainsi conduit l’absorption au Mali de la BDM et de la BMCD, ainsi que la restructuration au Congo de LCB Bank. Créée en 2015 à l’initiative de la Tunisie, du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du Maroc (20% des parts chacun), la BMICE affiche un capital de 150 millions $.

La banque panafricaine UBA confie à Martin Che la direction régionale en Afrique centrale. Plus précisément, le nouveau responsable supervisera les activités de la banque au Gabon, au Cameroun, au Congo et au Tchad. Ancien d’Ecobank Cameroun et d’Union Bank of Cameroon, Martin Che s’était fait remarquer, entre 2013 et 2015, en redressant spectaculairement la filiale congolaise de UBA, dont le coefficient d’exploitation était revenu de 86 % à 45 %. « Conformément à l’objectif de UBA de se classer parmi les trois premières banques d’importance systémique dans chacun de nos pays de présence en Afrique, j’ai hâte de travailler avec les différentes parties prenantes, pour ajouter de la valeur et tenir haut le flambeau des activités de UBA en Afrique », souligne-t-il.

CDC Group a nommé Tenbite Ermias en tant que nouveau responsable de l’Afrique. La société britannique investit actuellement dans plus de 650 entreprises africaines, fournissant des capitaux à long terme et un soutien pour les aider à croître et à créer des emplois. Tenbite Ermias est un consultant en gestion ayant déjà supervisé des projets mondiaux, d’Afrique du Sud aux États-Unis, aux Émirats arabes unis ou au Kenya. Il a été partenaire chez McKinsey durant trois ans, avant de rejoindre le Boston Consulting Group pendant plus de treize ans. Il est originaire d’Éthiopie et possède des diplômes d’ingénieur de l’université de Stanford. Tenbite a une expérience significative dans le travail avec des organisations publiques et privées sur le développement économique, la santé et l’infrastructure, ainsi que des clients de private equity couvrant les secteurs de la consommation, des biens industriels et de l’agriculture dans diverses régions d’Afrique.

Le conseil de surveillance de Société Générale Maroc a nommé un homme du sérail, Ahmed El Yacoubi, en tant que directeur général. En effet, sa carrière dans l’établissement a commencé en 1996, au sein de la direction des systèmes d’information. En 2007, il prend la tête du secrétariat général de la banque. Il est nommé directeur général adjoint en charge du pôle ressources générales et banque de flux en 2012. En 2014, il intègre le siège du groupe à Paris au poste de directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest. En charge du développement commercial de la région, il participe également à l’extension de la stratégie d’innovation pour tout le continent africain. Il crée le premier « Laboratoire Innovation » à Dakar, et supervise le lancement de la solution de monnaie mobile YUP, qui permet d’accéder à une gamme complète de services transactionnels et financiers, sans posséder de compte en banque.

Le groupe marocain Saham poursuit sa restructuration. Désormais, son pôle immobilier est dirigé par Amine Guennoun. Diplômé en Management et finance de l’université Paris Dauphine, le nouveau directeur général de 38 ans a entamé sa carrière dans la banque et l’assurance avant d’intégrer en 2009 Palmeraie Développement, où il a pris la direction du pôle immobilier en 2017. Il a notamment piloté avec succès l’augmentation de capital du promoteur immobilier Résidences Dar Saada.

Raza Hasnani devient directeur de l’Investissement en infrastructures d’Africa50, après onze années passées à la direction générale du groupe Abraaj. Ce diplômé du Frankin & Marshall College et de la Wharton School, au cours de sa carrière, est également passé par Deloitte, Credit suisse et ExxonMobil. Fonctionnant sur le modèle des fonds d’investissement, Africa50 Projet Finance a pour vocation de prendre des participations de quelque 20 millions $ dans des projets ou d’être sponsor de fonds.

AGENDA Rappelons que les 53e assemblées annuelles de la Banque africaine de développement et la 44e assemblée du conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD), se déroulent du 21 au 25 mai 2018 à Busan, en Corée du Sud. Des milliers de délégués, des chefs d’État, des représentants des secteurs public et privé, les partenaires au développement, etc., réfléchiront à l’industrialisation de l’Afrique, l’une des « cinq priorités » de la BAD. Un des moments forts de ces rencontres est une table ronde présidentielle de haut niveau, « Accélérer l’industrialisation de l’Afrique : ouvrir le présent à l’avenir ». L’occasion, pour les dirigeants politiques d’Afrique et de Corée, de présenter leurs visions et stratégies en matière d’industrialisation, ainsi que des idées pour surmonter les défis à venir s’agissant de mise en œuvre. La BAD commentera également la version actualisée de Perspectives économiques en Afrique qui vient de paraître.

Le Forum annuel du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique se déroulera du 25 au 27 juin, à Tunis. Il aura pour thème principal : « Le rôle des banques africaines dans l’intégration du continent. » Différents intervenants sont attendus, au cours de séances plénières et de débats. Entre autres questions, la contrainte des normes prudentielles sera abordée. Pour en savoir plus : www.club-banque.net

Skip to main content