Skip to main content
Read page text

Page Text

ENQUÊTESOMMAIRE

4

L’OUVREUSE 8. Rewind L’actu cinéma comme vous auriez aimé ne jamais la lire.

12. L’Affiche Ma vie avec John F. Donovan de Xavier Dolan

13. Les Chiffres du mois 13. Le top 3 cinéma d’Erwan Surcouff

14. Le jeu de l’oie d’Helkarava Béatrice Dalle

16. Bio express Gérard Darmon

16. Le plan de la mort de... Jerzy Skolimowski

17. Panoplie Dumbo

18. J’ai déjà vu sa tête mais où ? Ged Marlon

18. En chantier Le meilleur du pire des films en production

20. Yolande Zauberman HORS-CADRE. La cinéaste signe M, film vibrant sur le parcours nocturne d’un homme de retour dans son quartier juif orthodoxe en Israël pour se confronter à ceux qui ont abusé de lui. L’occasion de parler yiddish, névroses et sexualité dans un pays décidément pas comme les autres.

24. The O.G. : maximum sécurité STORY. Tourné dans un véritable pénitencier de haute sécurité avec des détenus et des gardiens qui jouent leur propre rôle The O.G. prétend vous faire rentrer « dans la tête d’un détenu ». Récit d’un tournage chaotique entre lockdowns, leaders de gangs et fausses émeutes.

30. La rock star Peter Dinklage PORTRAIT. Des années avant Game of Thrones, Peter Dinklage avait un groupe de « punk-fun-rap » du nom de Whizzy. Une vaste blague qui aura duré quatre ans et qui raconte une histoire qui sent le pétard froid.

34. Béatrice Dalle ENTRETIEN. Elle occupe une place à part dans le cinéma français et aujourd’hui, elle peut fièrement rembobiner ses expériences avec Denis, Jarmusch, Ferrara et Lelouch. Mais aussi raconter la culture qui lui a donné sa singularité : le punk.

42. László Nemes PORTRAIT. En 2015, Le Fils de Saul et sa représentation embarquée des camps de la mort révélait le jeune et ambitieux cinéaste hongrois. Alors que sort son second film, Sunset, cet homme de l’Est exalté fait le point sur son image à partir d’un constat cinglant : « Tout le monde ne peut pas faire du cinéma. »

48. « La flor », œuvre-monstre STORY. L’été dernier à Locarno, on découvrait La flor, un « film » de quatorze heures. Le coup de force de l’Argentin Mariano Llinás et de la troupe Piel de Lava aura nécessité dix ans de tournage sauvage autour du monde. Ceux qui l’ont vécu de l’intérieur racontent cette aventure collective.

Skip to main content